Beppe Fenoglio

Le Mauvais sort

Collection Letteratura
Traduit de l’italien par Monique Baccelli
144 pages / 115 x 175 mm
Prix : 9 euros
Disponibilité : disponible
ISBN : 9782366240467

Le Mauvais sort

C’est sous le signe de l’atavisme et de l’ancestral, de l’attachement de l’auteur à ses collines natales des Langhe que s’anime ce sobre et puissant tableau de la vie paysanne piémontaise de l’entre-deux-guerres. La parole est rare dans cette société sans écriture et les règles immémoriales de la misère aussi élémentaires qu’intransgressibles. L’effort pour le corps et la terre. Le silence, la fierté et la prière pour l’esprit. Avec une intensité digne des plus grandes épopées, Fenoglio nous raconte ce que fut la vie d’Agostino : son passage à l’âge d’homme, ses deuils, ses servitudes, la joie fugace de son amour pour Fede. Quelques saisons d’une vie simple et héroïque, écrasée par le mauvais sort.

Avec Le Mauvais sort (1954), Beppe Fenoglio a composé une fresque sobre et puissante, sur son pays natal. La beauté de l’écriture, précise et vraie, et le regard désespérément fraternel qu’il porte sur le monde s’imposent d’un même élan.

A propos de Le Mauvais sort

« Quand à l’école nous abordions des mots tels que atavisme ou ancestral, mon coeur et mon esprit s’envolaient immédiatement et invariablement vers les cimetières des Langhe. »
Beppe Fenoglio

« Ce fut le plus solitaire de tous qui réussit à écrire le roman dont nous avions tous rêvé... »
Italo Calvino

« Fenoglio est l’un de ces auteurs qui laissent parler les faits, accordent un soin tout particulier à la mise en scène et au montage de la narration – bref, qui parviennent à transformer le quotidien en poésie. »
Eugenio Montale

« Un livre magnifique où les rapports humains sont présentés dans toute leur impitoyabilité, tant entre maris et femmes qu’entre pères et fils. »
Elio Vittorini

« Lors de mes voyages à travers le monde, il arrive qu’on me demande qui sont selon moi les grands de la littérature italienne. Les gens s’attendent à ce que je réponde Calvino, ça les rassure. Mais moi je ne cite jamais Calvino, à la place je réponds invariablement : « Fenoglio, bien entendu. »
Alessandro Baricco

« Fenoglio ne s’embarrasse pas d’artifices littéraires. Son écriture précise, concise, a souvent le don du naturel et la vitalité de la parole, intérieure ou dialoguée. »
Anthony Dufraisse, Le matricule des anges

Beppe Fenoglio

Beppe Fenoglio est né à Albe (Piémont) en 1922. C’est dans cette région que « le plus solitaire de nous tous », comme le désignait Calvino, écrira les trois romans publiés de son vivant – Les Vingt-trois jours de la ville d’Albe, Le Mauvais sort et Le Printemps du guerrier. Il meurt prématurément à l’âge de 41 ans. Son oeuvre, largement posthume, est aujourd’hui considérée comme l’une des plus importantes de la littérature italienne d’après-guerre.