Chris Wright

Black Lung

Traduit de l’anglais (États-Unis)
par Nathalie Bru
Couv. Couleurs / Int/ Noir & Blanc
128 pages / 229 x 305 mm
Prix : 19 euros
Disponibilité : disponible
ISBN : 9782366240504

Black Lung

Accidentellement mêlé à un règlement de comptes entre hors-la–loi, Isaac, un professeur d’école - lettré, arrogant, exclu de l’université suite à une affaire de moeurs - se retrouve prisonnier à bord de La Main, bateau pirate dont l’équipage est composé d’horribles brutes, capables des pires cruautés. Devenu le scribe du capitaine, il va peu à peu découvrir les blessures secrètes et les obsessions mortifères qui noircissent l’âme de celui-ci. Par sa démesure, son obstination, son rapport mystique à la violence, le capitaine Brahm n’est pas sans rappeler le Kurtz d’« Au coeur des ténèbres », ou le Achab de « Moby Dick ». Arborant le pavillon noir comme un ultime défi au Tout–Puissant, La Main sillonne les mers en quête d’une paradoxale rédemption.

À propos de Black Lung

« Chris Wright rejoint Melville et Conrad dans ce livre à mesure qu’il explore l’univers unique qu’il a créé. Ce roman graphique est l’un des plus denses qu’il nous ait été donné de lire. »
Comics Bulletin

« Cette histoire de pirates est un curieux animal : extrêmement graphique, à la fois violent et sexuel, une étrange méditation sur la religion, le bien et le mal, avec des personnages qui ont tout juste apparence humaine… Un album qui mérite toute notre attention et notre réflexion. »
Comic Book Ressources

« Inoubliable. Le dessin rugueux de Wright est étonnant, à la croisée de EC Segar (Popeye) et de Yuichi Yokoyama. »
Forbidden Planet

« Black Lung est le contraire du punk dégoulinant ou du gore idiot : c’est une formidable histoire de loups de mer, époustouflante et pleine d’humour, qui met en scène une poignée de pirates et de fous furieux, et tire son inspiration de Melville, Stevenson mais aussi Peckinpah »
Jeppe Mulich, Filths and Fabulations

Chris Wright

Révélé par un premier recueil d’histoires courtes publié en 2008, Inkweed (deux fois nominé aux Ignatz Award), Chris Wright est l’un des talents les plus originaux de la jeune scène bédéistique américaine. Formée au Center for Cartoon studies dans le Vermont, il revendique des sources d’influences très variées, citant des artistes comme Aubrey Beardsley, George Herriman ou Edward Gorey, reconnaissant aussi son admiration pour certains auteurs français, Trondheim, Blain, Sfar, et surtout David B.

De son univers très singulier, peuplé de personnages tourmentés, émergent des visions saisissantes, souvent très noires, qui envahissent la page de manière presque organique.

Black Lung, son second livre, est paru en 2012 chez Fantagraphics.

Chris Wright vit et travaille à Richmond, Vermont.