John Keene

Contrenarrations

Collection literature
Traduit de l’anglais (États-Unis)
par Bernard Hœpffner
352 pages / 140 x 205 mm
Date de sortie : août 2016
Prix : 24 euros
Disponibilité : disponible
ISBN : 9782366242140

Contrenarrations

Composé de treize récits très différents dans leur forme, Contrenarrations transporte le lecteur du Brésil colonial du XVIIe siècle au Paris de la Belle Époque, en passant par l’Amérique de la guerre de Sécession... John Keene met en scène des personnages, fictifs ou réels (on croise entre autres, le poète Langston Hughes, le penseur W. E. B. Du Bois, le compositeur Bob Cole ou encore les Jim et Huckleberry Finn de Twain) en restituant la force de ces destins individuels. La sorcellerie et bien d’autres formes de puissance humaine vibrent à travers ces textes qui revisitent l’histoire de l’esclavage des Noirs et de leurs descendants. Par son audace formelle, son inventivité, son ambition autant que par la véritable puissance narrative qui l’anime, Contrenarrations s’impose comme l’œuvre majeure d’une nouvelle voix de la littérature afro-américaine.

John Keene

Né en 1965 à St Louis, John Keene est écrivain, traducteur (du français et du portugais notamment) et enseigne la littérature.
Il est l’auteur d’un recueil de poésie et de deux œuvres de fiction publiées chez New Directions : Annotations, paru en 1995, et Counternarratives, paru en mai 2015, son œuvre la plus ambitieuse à ce jour, qui a reçu un accueil critique très élogieux.
Actif au sein de plusieurs collectifs d’écrivains afro-américains tels que The Dark Room ou Cave Canem dès le début des années 90, John Keene développe une vision de l’écriture qui ancre indistinctement forme et fond dans une conscience sociale et historique affirmée.
Ses écrits, qui convoquent souvent des figures historiques et artistiques, réelles ou fictives, naviguent habilement entre essai et fiction, le rapprochant d’auteurs tels que W. G. Sebald, William T. Vollmann ou encore Laszlo Krasznahorkai.