Olivier Saison

Ewyt ou la nuit de ma disparition

Collection Littérature
496 pages / 140 x 205 mm
Date de sortie : 5 octobre 2016
Prix : 22 euros
Disponibilité : disponible
ISBN : 9782366242331

Ewyt ou la nuit de ma disparition

Ewyt Fauré a 11 ans. Il vit avec sa famille dans une grande demeure du Sud de la France, entouré des femmes qui prennent soin de la maison, de sa petite sœur Mathilde et de sa mère, aveugle par intermittence. Réservé, il passe une grande part de son temps dans la bibliothèque, aux côtés de son précepteur ainsi que pour élaborer des plaisanteries, dans l’esprit des carabins… Timoré, il n’a de cesse d’en apprendre davantage sur la sensibilité de la gent féminine, ce qu’il s’efforce de faire auprès des domestiques de la maison. Par une nuit d’orage, il disparaît subitement. Tandis qu’il est donné pour mort, sa famille quitte la France pour s’installer aux États-Unis et monter un parc d’attractions. 20 ans plus tard, sa sœur traverse l’océan pour se lancer à sa recherche, en secret. Rassemblant images et souvenirs, elle mène une enquête de terrain, déterminée à retrouver des indices liés à cette disparition à laquelle elle ne croit qu’à moitié. Ce qui lui donne l’occasion de s’interroger sur son propre parcours, et de (re)croiser nombre de personnages hauts en couleurs. Ceci jusqu’à ce que les faits lui donnent raison, qu’Ewyt réapparaisse et qu’elle ne disparaisse à son tour…

Roman de formation par omissions, enquête familiale rétrospective, Ewyt ou la nuit de ma disparition est le texte le plus abouti d’Olivier Saison à ce jour. Sa virtuosité langagière, associée à une imagination débordante et un art indéniable de la narration et de la description en font un texte audacieux, aussi drôle qu’émouvant, véritablement à part dans le champ de la littérature française contemporaine.

Olivier Saison

Né à Calais en 1972 et établi près de Lyon après avoir fait ses armes sous le froid soleil d’Ardèche, Olivier Saison - à défaut d’embrasser une carrière sportive - entame des études de lettres, convaincu que c’était le meilleur moyen d’apprendre à correctement parler de soi à tous ceux qui n’en avaient rien à foutre. Armé à la fois d’une paire de jumelles et d’une loupe à effet grossissant, Olivier Saison devint journaliste. Avant de perdre et ses jumelles et sa loupe dans une nouvelle sortie de route. Par souci de coller à l’actualité, il se mit à se réinventer des compagnons de voyage. Il a ainsi publié son premier roman, Knut, à l’âge de 24 ans. Des gardes-côtes pélasgiens basés à Lampedusa l’auraient aperçu, au large, souquant ferme entre deux crêtes écumantes. On ignore vers quelles côtes il se dirige actuellement. Peut-être sont-ce celles d’une Il, ou d’un Je exotique.