Josef Kjellgren

Les Hommes de l’Émeraude

Collection Litteratur
Traduit du suédois
par Philippe Bouquet
544 pages / 140 x 205 mm
Prix : 24 euros
Disponibilité : disponible
ISBN : 9782366240672

Les Hommes de l’Émeraude

Une véritable égalité des chances de survie passait par une inégalité des efforts requis de chacun.

Josef Kjellgren nous embarque – avec la "certitude du réel" de celui qui a vécu cette expérience – sur le pont et dans les entrailles de L’Émeraude, cargo à vapeur suédois traînant sa carcasse rouillée sur la vaste poitrine des océans du monde peu avant la Seconde Guerre mondiale. À son bord : un capitaine, des officiers et des hommes d’équipage ; des travailleurs liés par une solidarité profonde face à l’avenir et au danger. Ce livre épouse le rythme millénaire et particulier des temps forts et des temps morts de leur vie quotidienne, c’est-à-dire de leur labeur, mais aussi de leurs joies et de leurs peines, de leurs rêves et de leurs révoltes, de leurs mesquineries et de leur grandeur... Un destin collectif brisé par le naufrage du navire en mer Baltique et recomposé par ses survivants à bord d’un canot de sauvetage. Un canot à la dérive – image miniature de la société – trop petit pour les accueillir tous.

Josef Kjellgren

Ancien marin, autodidacte, Josef Kjellgren fut – comme Vilhelm Moberg, Harry Martinson, Eyvind Johnson ou Ivar Lo-Johansson – le type même de l’écrivain prolétarien suédois. Mort de tuberculose en 1948 à l’âge de quarante ans, il a laissé des poèmes, Je suis des milliers (Plein Chant, 1985), des nouvelles et des romans sur le monde du travail parmi lesquels ce récit – d’une ampleur et d’un humanisme rares – du destin des hommes de L’Émeraude : chef-d’oeuvre de la littérature maritime, au même titre que Le Vaisseau des morts, de B. Traven, ou Le Quart, de N. Kavvadias.