Carlo Cassola

La Ragazza

Collection Letteratura
Traduit de l’italien par Philippe Jaccottet
336 pages / 115 x 175 mm
Date de sortie : mai 2015
Prix : 12 euros
Disponibilité : disponible
ISBN : 9782366241167

La Ragazza

Mara est frivole, désinvolte, insoumise. À l’orée de l’âge adulte, l’adolescente trouve le temps long dans son pauvre village de Toscane. Depuis que son frère maquisard s’est fait tuer à la guerre, sa mère ne parle plus et son père, porté sur la bouteille, se consacre jour et nuit à sa petite section du parti communiste. Désœuvrée, elle aimerait voir du pays, mais son horizon se borne à l’unique rue de Monteguidi, sur laquelle s’ouvre la fenêtre de leur petite cuisine sombre. Aussi, lorsqu’en 1945, un jeune résistant taciturne, ami de son frère, vient lui remettre un cadeau, c’est l’aventure qu’elle imagine frapper à sa porte. Mais son désir, sa beauté et son rire, majestueusement portés à l’écran par Claudia Cardinale dans le film de Luigi Comencini, se heurtent à la timidité et à l’obsession d’Arturo : se venger des fascistes. À la fois crue et infiniment juste, la finesse d’écriture de Carlo Cassola lui valut le célèbre prix Strega en 1960.

Carlo Cassola

Romancier et essayiste, Carlo Cassola est né en 1917 à Rome, d’un père lombard – patriote et socialiste – et d’une mère toscane. Influencé par les oeuvres de Carducci et de Joyce, rétif aux élans guerriers de l’Italie en Éthiopie, il publie ses premiers contes en 1937, année où il est censé effectuer son service militaire. Antifasciste et internationaliste, il se radicalise durant la Seconde Guerre mondiale, s’engageant auprès de groupuscules communistes et dans la résistance. Inspirés des milieux artisans, ouvriers et paysans, les personnages de ses romans – Fausto et Anna, La Ragazza di Bube, Una relazione – s’inscrivent dans la veine du néo-réalisme italien.