bell hooks

De la marge au centre – Théorie féministe

Collection Sorcières
Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Noomi B. Grüsig
304 pages / 140 x 205
Date de sortie : 22 Février 2017
Prix : 22 euros
Disponibilité : disponible
ISBN : 9782366242485

De la marge au centre – Théorie féministe

Avec De la marge au centre, son deuxième essai paru aux États-Unis en 1984, bell hooks poursuit la réflexion initiée dans Ne suis-je pas une femme ? Étudiant les succès et les manquements des mouvements féministes qui ont traversé le xxe siècle, elle constate l’échec de la création d’un féminisme de masse qui s’adresserait à toutes. Elle s’attache ainsi, dans un style toujours accessible, à bouleverser les représentations habituelles de la pensée féministe majoritaire en plaçant au centre de sa réflexion les femmes noires et/ou des milieux populaires, insistant sur le besoin profond d’une approche révolutionnaire de ces questionnements. Cet ouvrage percutant a imposé bell hooks comme l’une des voix les plus influentes et stimulantes de la scène féministe.

Préface de Nassira Hedjerassi :
Nassira Hedjerassi est professeure des universités à l’université de Reims Champagne-Ardenne, directrice du Centre d’Études et de Recherches sur les Emplois et les Professionnalisations. Ses recherches portent sur les féminismes africains-américains et africains, sur l’accès des femmes aux professions semi-intellectuelles et intellectuelles supérieures, en particulier dans le champ de l’activité philosophique. Elle a notamment publié des articles dans des revues universitaires sur bell hooks.

bell hooks

bell hooks
Auteure et activiste féministe africaine-américaine née dans le Kentucky, elle a été marquée dans son enfance par les lois de ségrégation raciale, notamment en allant dans une école publique réservée aux Noir·e·s. Influencée par la pédagogie de Paulo Freire, elle enseigne l’anglais, l’histoire africaine-américaine et les études féministes dans différentes universités. Elle a écrit sur de nombreux sujets comme la pédagogie, la sororité, la restauration de l’estime de soi, l’impérialisme blanc, la culture populaire...